Sacoches vélo Thule

par Manudad dans Vélo - Sacoches 12 mai 2016 mis à jour 10 oct. 3702 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Sacoche vélo ThuleHistoriquement, Thule est un fabricant d'équipements automobiles (porte-vélos, barres et coffres de toits...), mais depuis quelques années, le fabricant suédois diversifie sa gamme de produits et propose maintenant des accessoires pour vélo : porte-bagages, supports de guidon, sacoches de guidon....

Nous avons pu essayer une paire de sacoches Pack'n Pedal Shield ce printemps et voici notre compte rendu de test terrain.

Système de fixation - partie haute

Le système de fixation sur le porte-bagages se distingue des systèmes classiques à crochets. Il s'agit de 2 platines pivotantes qui viennent se coincer automatiquement sur le tube du porte-bagages. Lorsque l'on prend la sacoche par la poignée, les platines tournent et libèrent le porte-bagages. Et inversement, lorsque l'on relâche la poignée, des ressorts intégrés ramènent et verrouillent les platines sur le tube de porte-bagages.

 

Un intérêt de ce système est qu'il semble pouvoir s'adapter à beaucoup de diamètres et de formes de tubes : les platines tournantes pivoteront plus ou moins jusqu'à venir en butée sur le tube. Donc pas besoin de bague ou de cale en fonction de son porte-bagages, ce qui est bien vu. Toutefois le diamètre maxi accepté par ces platines (écartement entre les 2 griffes) est de 9 mm, donc à vérifier tout de même en mesurant sur votre porte-bagages.

Commentaire

 

Il est possible de régler la position latérale de ces 2 platines par un simple appui sur un bouton poussoir (à l'aide d'un stylo, d'un tournevis, ou même d'un bout de bois). Cela permet d'ajuster leur position en fonction des géométries de porte-bagages (tubes intermédiaires), et pour ramener les sacoches le plus en avant possible pour ne pas faire cabrer le vélo (mais pas trop pour ne taper dans la sacoche à chaque tour de pédale !).

Commentaire 
Réglage facile de la position des fixations : on appuie et on décale

Par comparaison, le point d’accroche de la sacoche sur le porte-bagage fait que celle-ci se retrouve un peu plus haut que les sacoches Ortlieb. Donc le poids des sacoches est plus éloigné du sol, et donc, en théorie, moins propice à la stabilité du vélo… En contrepartie, les sacoches auront moins tendance à toucher les reliefs de part et d’autre du vélo. Question de compromis...

C 
Même remplissage : les sacoches Thule sont moins épaisses et plus hautes.

A l'usage, il s'avère que pour des sacoches un peu chargées, le frottement est tel que les ressorts ne sont pas suffisamment puissants, et les platines ne pivotent pas toujours jusqu'en position maxi. Il faut donc veiller à verrouiller manuellement ces platines en les pivotant en position maxi (cette position étant alors maintenue mécaniquement), ce qui n’est pas des plus commode.

Pour venir fixer les sacoches, il faut amener les platines de fixation bien en face du tube de porte-bagages, ce qui n'est pas toujours facile. A l'usage, le plus efficace semble être de viser avec la première platine, puis de mettre la deuxième. Ce problème n'existe pas sur les sacoches Ortlieb ou Vaude puisque l'emboîtement se fait par le dessus, et qu'il n'y a qu'à "poser" les sacoches sur le porte-bagages pour les fixer.

Petit bémol : il y a 2 poignées sur cette sacoche. La première (celle qui est la plus haute) sert à transporter la sacoche. La deuxième (la plus basse) sert à déverrouiller la sacoche du porte-bagages. Au début cela est un peu déroutant car on se trompe facilement de poignée et on ne comprend pas pourquoi la sacoche ne se déverrouille pas. Puis les habitudes se font, et on s'en sort bien...

Lors d'un voyage itinérant de 10 jours en Sierra Nevada, nous avons perdu sur chaque sacoche une des 2 platines de fixations. Ces platines sont maintenues par une vis, qui visiblement n'a pas apprécié les vibrations des pistes hispaniques.... Il semblerait que le système de maintien des vis soit perfectible, donc penser à bien vérifier le serrage des vis régulièrement (mais attention à ne pas les visser trop sans quoi les platines ne pivotent plus).

Lors d’un 2è voyage de 15 jours en France, nous n’avons rien perdu… L’expérience précédente nous a rendu plus vigilant sur ce point.

Système de fixation - partie basse

Le maintien de la sacoche en partie basse est lui aussi assez novateur, puisqu'il s'agit d'un système magnétique.

Sur la sacoche, il y a une tôle qui est rivetée sur le rigidificateur de la sacoche, derrière la bâche PVC. Et il faut venir fixer un aimant sur un des haubans du porte-bagages, à l'aide d'une mâchoire plastique. Pour s'adapter aux différents diamètres de haubans, il est fourni 3 adaptateurs caoutchouc, et la mâchoire est inclinable à 45° et 90° par rapport à l'aimant.

Commentaire 

L'avantage de ce système est qu'il n'y a pas du tout à viser, contrairement aux sacoches Ortlieb ou Vaude pour lesquelles il est nécessaire de bien placer la patte de fixation basse avant de "poser" la sacoche sur le tube haut du porte-bagages.

 

Commentaire 
L'aimant et sa mâchoire de fixation

Commentaire 
Les 3 adaptateurs fournis

Commentaire

Mâchoire avec un des adaptateurs, et réglage à 45° 

Commentaire 
Juste avant que l'aimant "n'accroche"

Commentaire 
L'aimant en place

Pour que l'aimant joue son rôle, il doit se retrouver évidemment face à la tôle de la sacoche. Sur 2 de nos porte-bagages nous avons trouvé une position qui fonctionne. Par contre, sur notre remorque Extrawheel, nous avons du percer un des tubes et visser directement l'aimant sur la structure.

Commentaire 
Montage sur mesure sur la remorque ExtraWheel

L'aimant est puissant, mais et en terrain caillouteux, ou en passant des nids de poule, la sacoche rebondit et retombe parfois brutalement sur l’aimant, induisant des chocs répétés sur le haubans du porte-bagage : pas génial pour la sacoches ni pour le matériel transporté...

Fermeture de la sacoche

La sacoche est fermée par enroulement de la bâche (au moins 3 tours si l'on veut assurer une étanchéité), et maintenue dans cette position par une sangle en V, qui vient se clipper dans une seule et unique boucle, ce qui est bien pratique à l'usage. D’autant que cette boucle est vraiment sur le dessus de la sacoche, et non pas (comme sur les Ortlieb) trop proche du porte-bagages (ce qui la rend difficilement accessible quand il y a par exemple une tente ou autre rajoutée sur le porte-bagages).

C 
Comparaison position de la boucle entre sacoche Ortlieb et Thule

La sangle en "V" permet de répartir la surface de compression, et en plus cela évite que la sangle ne s'entortille sur elle-même. 

La boucle est ferme mais pas trop, et est plutôt "idiot proof" : on peut la fermer en "aveugle" sans se retrouver dans une position intermédiaire comme cela peut être le cas sur d'autres boucles.

Côté étanchéité, pas de soucis rencontré sous la pluie, les systèmes par enroulement existent depuis de nombreuses années et ont fait leurs preuves (du moment que l'enroulement est fait correctement par l'utilisateur évidemment).

Rangement intérieur

A l'intérieur de la sacoche, on retrouve 3 poches : 2 petites poches filet, et une grande (mais plutôt fine) qui permet de mettre des objets peu épais : cartes, livre... L'ouverture n'étant pas très grande, l'accès au fond de cette poche n'est pas des plus aisés.

Commentaire 
Une grande poche étroite, et 2 poches filet

Le volume mesuré à l'aide de nos boules étalonnées "spécial Expemag" est d'environ 24,4 litres (pour 24 litres annoncés). Ce qui, pour comparaison, correspond à peu près au volume des sacoches Ortlieb Back Roller.

 

Bandoulière

La sangle de bandoulière est amovible. Pour être exigeant, il nous est paru délicat de trouver le bon réglage, car il faut trouver le compromis entre une sangle réglée un peu longue pour pouvoir porter la sacoche à l'épaule (car les points de fixation sont "bas" sur la sacoche, donc il faut compenser par la longueur de la sangle), et un réglage court pour qu'elle ne pendouille pas et ne risque pas de se prendre dans la roue en mode roulage...

Sécurité - visibilité

Ces sacoches sont pourvues d'un système de fixation pour mini-éclairage au cas où vous n'auriez pas cela sur votre vélo, et un motif retro-réfléchissant permet d'augmenter votre visibilité lorsque des feux de voiture vous éclairent.

Caractéristiques :

  • Poids mesuré sacoche seule : 1060 g.
  • Poids sangle bandoulière : 42 g
  • Poids clip magnétique (avec un des adaptateurs diamètre) : 160 g
  • Matériaux : bâche PVC sans phtalates, un peu raide à mon goût. Résistance à l'abrasion ou à la perforation : Rien d'anormal de décelé pour le moment.
  •  Prix public conseillé 119,95 €

Ce modèle de sacoche existe en 3 couleurs, et en 2 tailles. La petite version étant plutôt destinée au porte-bagages avant, et dispose d'un volume annoncé de 14 litres.

CONCLUSION


Ce qu'on a aimé : 

  • Fermeture par une seule boucle : simple et efficace.

Ce qu'on a moins aimé :

  • La fixation "haute" des sacoches ne fonctionne pas de manière optimum. Nous espérons (attendons ?) des améliorations de la part du fabricant....
  • Fixation “basse” avec l’aimant non conseillée pour le VTT (et même, attention aux nids de poule).

 

 

 

Commentaire

Commentaire

Commentaire
En mode surcharge.... Que les MUL me pardonnent !

 

Commentaires
(partager)