Tente 4 saisons expédition Bergans of Norway Helium Dome

par Michael dans Tentes 13 oct. 2014 mis à jour 10 avr. 2015 7873 lecteurs 3 commentaires (partager)

Test en IslandeTente Bergans of Norway Helium Dome

Préambule : ce modèle a été sélectionné dans le cadre sélectif d'un test de tentes adaptées à de la longue autonomie en expédition polaire hivernale publié dans Carnets d'Aventures n°39 et pour lequel vous trouverez aussi des informations en ligne.
Voici en quelques mots les critères recherchés :

  • Critères principaux : 
        - Résistance aux intempéries : grande stabilité et rigidité globale de la structure (résistance à des vents supérieurs à 100 km/h), imperméabilité. 
        - Robustesse de la construction, fiabilité des matériaux, longévité. 
       - Habitabilité et confort d'utilisation (nous avons délibérément écarté les tentes de moins de 3 places même si l'utilisation visée est plutôt pour 2 personnes)
  • Critères secondaires : 
       - Facilité de montage 
       - Le poids (les tentes testées font entre 4 et 6 kg)

Nous présentons ici :
1. en premier lieu un diagnostic global après utilisation sur le terrain (hiver en Norvège).
2. une analyse un peu plus avancée des matériaux et de la construction.

Les conclusions de ce test sont publiées dans le mag Carnets d'Aventures n° 39. Ce test ne concerne qu'un nombre très restreint de tentes.

 Montage de la Helium Dome en Norvège.

 

 

 Retour de test "terrain" :

Très longtemps utilisateurs assez satisfaits de la VE 25 de chez The North Face, nous avons été immédiatement séduits lorsque nous avons constaté l'existence de ce modèle : l'Helium Dome s'inspire irréfutablement de "l'indémodable" modèle nord-américain tout en proposant quelques évolutions qui faisaient défaut sur cette dernière : une abside légèrement plus grande, la présence d'une toile à pourrir, des croisements d'arceaux encore plus nombreux... Pour ne rien gâcher, le fabricant est norvégien (je possède notamment un sac à dos de 110 L de cette marque depuis des années et suis très satisfait de sa longévité). La tente a déjà été utilisée lors d'une longue expé au pôle sud. Bref, nous étions quasi convaincus que ce modèle serait notre choix pour passer 2 mois sur la calotte groenlandaise...

La tente a été testée en Norvège en  mars dernier, puis en Islande durant l'été...

Dommages constatés pendant la période de test : sur la tente intérieure, usure prématurée par frottement lors d'une journée de vent fort (50-60 km/h) d'un manchon d'arceau côté au vent, à l'endroit où 2 arceaux se croisent.

Montage / démontage :
Montage : il est un peu moins évident que sur une tente de type tunnel : sans être complexe, il demande un peu plus de temps, d'attention, voire d'expérience si les conditions sont fortes. Il nécessite de monter la tente intérieure avant d'installer le double-toit. C'est un inconvénient réel par temps de pluie, ça n'en est pas vraiment un par temps de neige (celle-ci n'aura peu ou pas le temps d'humidifier le nylon de la tente intérieure) ; ça peut aussi en être un par vent fort : une neige très fine transportée par le vent pourra commencer à pénétrer la tente intérieure par les zips des portes. Plus encore, ça augmente sensiblement le temps de montage et donc le risque d'erreur pouvant provoquer l'envol d'une partie de la tente par vent fort...

Le double-toit vient se clipser sur les angles du tapis de sol de la tente intérieure. Ce système est plutôt pratique (plus que celui de la VE 25 en tout cas) et rapide à mettre en place. Le fabricant a par ailleurs cousu des bandes velcro sur les faces intérieures latérales et à l'apex du double-toit. Ce système permet de solidariser davantage le double-toit à la tente intérieure. Sauf que ça n'est pas vraiment pratique à mettre en place et donc pas souvent utilisé...

Conception :
Pas mal de choses à dire...

Test en IslandeComparé aux modèles Hilleberg et Helsport testés, le dimensionnement des équipements est incontestablement plus léger (ce qui n'est bizarrement pas le cas du poids total de la tente) : sections des arceaux et des haubans plus petites, tailles des taquets coinceurs des haubans plus petites. D'où, à la comparaison, un sentiment d'une moins grande robustesse...

Les réceptacles en plastique, dans lesquels viennent s’emmancher les extrémités des 4 principaux arceaux, coulissent sur des sangles cousues sur 4 des angles de l'octogone que forme le tapis de sol de la tente intérieure. Ces réceptacles se retrouvent assez écartés desdits angles. Des sangles ajustables permettent de les en rapprocher tout en mettant sous tension les arceaux. Pourtant, le résultat n'est pas très probant et les angles du tapis de sol de la tente intérieure se retrouvent bizarrement surélevés, ne touchant plus tout à fait le sol... ça n'est pas gravissime en soi, mais c'est un peu "bancale" et ça laisse à penser que la conception n'a pas été parfaitement finalisée à ce niveau là.

Il n'est pas non plus super évident d'ajuster parfaitement la position et la tension du double-toit par rapport à la tente intérieure. Il a tendance à être un peu lâche par endroit. Résultats : il faseye à certains endroits et touche alors assez rapidement, et ponctuellement, le tissu de la tente intérieure (à noter l'absence de blocs de mousse qui jouent le rôle "d'écarteur" entre tente int. et double-toit comme sur la VE25). Le fait de tendre les haubans ne corrige pas de façon homogène le problème : le double-toit peut être très tendu aux endroits sur lesquels sont fixés les haubans, et faire des plis à côté.

La toile à pourrir, constituée de panneaux disjoints, est assez large. Mais entre chaque panneau, il y a un espace ouvert. Cela ne posera pas de problème par temps de pluie. Mais par fort vent, il faudra veiller à disposer suffisamment de neige sur la toile à pourrir pour boucher ces espaces, sans quoi la neige y pénètrera sans problème.

L'abside principale est un peu plus vaste que celle de la VE25. Elle reste cependant très petite au regard des tentes Hilleberg et Helsport également testées. Ca n'est pas rédhibitoire (ça demande une organisation différente) mais lorsqu'on a testé une tente avec une grande abside, on a tout de même plus de mal à se contenter d'une petite. Les portes de cette grande abside sont basses (trop) : il faut vraiment "ramper" pour pénétrer dans la tente. A la longue, je pense que ça doit être agaçant...

La petite abside est quant à elle très... petite et ne pourra guère servir à autre chose qu'à entreposer les chaussures par ex.

Le système d'aération est assez pratique et apparemment, assez efficace.

Grand filet de stockage / séchage au plafond de la tente intérieure.

Sardines : elle sont très classiques mais résistantes et efficaces.

Confort :
Comme déjà dit, les absides sont petites, ce qui influe immanquablement sur le confort général (notamment pour cuisiner) et exige une organisation plus restrictive quant à la quantité d'équipements que vous pourrez vous permettre d'entrer dans la tente chaque soir.

Le volume de la tente intérieur est important. La Helium Dome est particulièrement haute : c'est un avantage dans le sens où l'on peut se tenir assis sans risquer de toucher le toit ou les côtés de la tente intérieure.

Les 2 portes de la tente intérieure sont grandes et hautes. Mais cet avantage est nettement amoindri par le fait que les portes de l'abside principale sont, elles, étroites et basses et exigent de s'abaisser franchement pour rentrer et sortir.

La surface au sol de la tente intérieure est assez vaste, mais un peu inférieure à celle d'une VE25. La petite dimension du tapis de sol (celle dans l'axe des 2 absides) est malheureusement un peu courte pour que l'on puisse, en hiver, avec les gros sacs de couchage, s'étendre sans que les pieds et la tête viennent un peu trop franchement s'appuyer sur les parois de la tente intérieure. Si l'on installe les sacs de couchage dans l'autre sens, il y a alors un peu plus de longueur tant qu'on reste vers le centre de la tente, mais pas si l'on se déporte vers les portes. Autre problème important dans ce cas de figure : l'occupant situé côté petite abside devra systématiquement enjamber ou déranger l'autre pour sortir (par conditions hivernales, l'usage de la sortie au vent est limité à de rares moments sans vent), ce qui sur du long terme n'est pas vraiment concevable. Les dimensions au sol de la tente intérieure est à mon sens un problème non négligeable pour une utilisation hivernale, par conditions difficiles, sur des durées importantes... Cette problématique sera moindre dans le cadre d'une utilisation dans des contextes non extrêmes. A 3, en conditions non extrêmes, ça passera encore si l'on accepte d'abaisser très clairement son confort (envisageable sur un séjour court).

Assez peu de bruits parasites une fois la toile à pourrir bloquées (par de la neige ou des cailloux).

Stabilité au vent :

Les tentes de type dôme montrent en principe une stabilité au vent relativement marquée et surtout moins dépendante de la direction du vent.

"Sur le papier", avec ses 7 croisements d'arceaux, l'Helium Dome surclasse même la VE25 (5 croisements d'arceaux, la différence se faisant sur les 2 pans latéraux).

Cependant, la hauteur importante de la tente a pour corollaire une façade au vent (côté petite abside) nécessairement haute et très peu profilée, et qui offre donc une forte prise au vent. Et comme aucun hauban ne vient renforcer la résistance au vent de la partie centrale de cette façade, on a donc là une surface d'appui non négligeable finalement peu "protégée". Je ne vois aucune alternative d'orientation de la tente qui puisse être vraiment satisfaisante...

Je n'ai pour le moment pas connu de fort coup de vent avec cette tente pour vraiment témoigner d'une éventuelle faiblesse. Mais c'est ce que laisse à penser l'utilisation que j'en ai eu jusqu'à présent.


Conclusion :

Vous l'aurez compris : nous sommes un peu déçus et nous attendions mieux de la marque norvégienne. On a un peu le sentiment que le fabricant a eu de bonnes idées, mais peut-être pas l'expertise nécessaire pour que l'ensemble soit tout à fait cohérent et totalement opérationnel par conditions fortes. Il fera sans nul doute l'affaire sur des expés qui ne sont ni très longues ni très engagées. Parmi les tentes testées, elle semble un ton au-dessous. Ceci dit, son prix est aussi un ton en dessous de ceux des modèles concurrents des marques Hilleberg et Helsport.

 

Caractéristiques détaillées :

Donnée pour 3 places.
Poids total mesuré : 5,1 kg.
Tarif indicatif : 7 à 800 € selon les revendeurs.
Voir le site du fabricant.


Géométrie / construction :
La Helium Dome est un tente de type 'dôme', auto-portante, très inspirée de l'ultra populaire VE25 (The North Face).

Arceaux :
5 arceaux droits (2 rouges et 2 noirs pour la structure principale [tente intérieure], 1 jaune pour l'abside). Modele DAC Featherlite NSL Paleria, diamètre bien plus réduit que sur les autres modèles de tentes testées. Possibilité d'extraire les embouts pour raccourcir l’élastique si nécessaire.

Double-toit :
Nylon Ripstop (pas d'information sur le grammage du nylon), imperméabilité 3000 mm. Couleur rouge (assez foncé).

Il vient se clipser sur la tente intérieure, au niveau de chaque angle de l'octogone. Chaque sangle supportant les clips sont cousues sur une pièce triangulaire de nylon un peu plus épais qui renforce le double-toit en ce point.
'Toile à pourrir' sur tout le pourtour de la tente, largeur absolue de 40 cm : mais comme le double-toit ne descend pas jusqu'au sol, la toile à pourrir qui le prolonge a en vérité une largeur efficace d'environ 25 cm. Recouverte de neige, sa présence :

    - augmente ancrage au sol et donc la stabilité par grand vent.
    - limite les entrées d'air au ras du sol et contribue donc une meilleure isolation, appréciable par températures basses [en conditions non hivernales, ça aura au contraire l'inconvénient d'empêcher une saine aération de l'habitacle] et par très mauvais temps.

A l'apex du double-toit, 2 ouvertures zippées et protégées par un débord permet d'améliorer la ventilation de l'intérieur si nécessaire.

Point d'ancrage / haubanage :
    - Total 17
    - 11 points d'ancrage (par boucles de sangle ) de la tente intérieure au sol.
    - 6 points d'haubanage : seulement 4 haubans sur la structure principale de la tente + 2 sur l'abside principale. Pas de hauban sur la façade au vent.

NB : Un total de points d'ancrage 2 fois inférieur au maximum possible sur la Svalbard Camp 5.

Haubans :

Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux (dont les longueurs, grâce a un système de renvois dans un œillet 'répartiteur de tension', s'auto-ajustent en fonction de la direction de celle-ci). En multipliant les points de fixation sur le double-toit, la tension est ainsi mieux repartie.

Le diamètre des haubans et la taille des taquets-coinceur laissent cependant présager d'un possible fragilité et du manque de facilite a les manipuler. De même, les fixations des haubans sur le double-toit (sur des boucles de sangle cousues le long des coutures principales du double-toit) sont faites avec des sangles moins épaisses que sur les autres tentes testées.

Sardines :
Nombre 21. Alu léger. Longueur 17 cm. Robuste. Forme classique.  Section hexagonale, bonne tenue sur terrain dur.

Absides :

2 absides, une principale côté sous le vent, une secondaire côté au vent. Surfaces un peu supérieures à celles de la VE25 mais très nettement inférieures aux absides des modèles Hilleberg et Helsport testés. Les protes des absides (2 sur la principale, une sur la secondaire) sont en arches. Leurs zips sont à maille assez large et semblent robustes. Entre les 2 portes de l'abside principale, une petite "fenêtre" en plastique transparent permet de voir à l'extérieur.

Tente intérieure :

Couleur jaune, lumineuse et agréable. Hauteur importante : 135 cm (107 cm du sol au filet de séchage - ce dernier est assez grand). Au plus large, le tapis de sol de la tente intérieure mesure 180 x 220 cm.

2 grandes portes composées chacune d'un pan en nylon plein et d'une moustiquaire, les 2 s'ouvrant en "1/2 lune". Un système simple d'élastiques permet de maintenir la porte roulée en pied de porte si l'on souhaite laisser celles-ci ouvertes. Zips de portes à double curseurs phosphorescents. Toit en partie en moustiquaire ; ouvertures d'aération par 2 zips permettant d'accéder aux ouvertures correspondantes sur le double-toit.

Tapis de sol relativement épais. Toutes les coutures du tapis de sol (notamment au niveau des angles de l'octogone) sont étanchéifiées. Vastes poches sur tous les côtés de la tente hormis portes.

Kit réparation :

Seulement constitue d'un tube 'raccord' en alu de 13 cm de long...

 

 

Dans sa housse de transport. Poids total 5.1 kg
Dans sa housse de transport. Poids total 5.1 kg

Les différents éléments de la tente Helium Dome.
Les différents éléments de la tente Helium Dome.

21 sardines. Alu léger. Longueur 17 cm. Section hexagonale.
21 sardines. Alu léger. Longueur 17 cm. Section hexagonale.

Sardine. Alu léger. Longueur 17 cm. Section hexagonale.
Sardine. Alu léger. Longueur 17 cm. Section hexagonale.

Comme sur la plupartd des tentes dôme, le montage débute par la tente intérieure.
Comme sur la plupartd des tentes dôme, le montage débute par la tente intérieure.

Tente intérieure de forme hoctogonale. Les 4 arceaux qui structurent la tente intérieure se croisent 7 fois (seulement 3 fois sur la Svalbard Camp 5, 5 fois sur une VE 25...)
Tente intérieure de forme hoctogonale. Les 4 arceaux qui structurent la tente intérieure se croisent 7 fois (seulement 3 fois sur la Svalbard Camp 5, 5 fois sur une VE 25...)

Comme sur la plupart des tentes dômes, il faut en premier lieu monter la tente intérieure.
Comme sur la plupart des tentes dômes, il faut en premier lieu monter la tente intérieure.

Les extrémités libres des arceaux viennent s'encastrer dans des réceptacles en plastique.
Les extrémités libres des arceaux viennent s'encastrer dans des réceptacles en plastique.

Un tente intérieure qui offre une hauteur sous plafond inégalée (135 cm).
Un tente intérieure qui offre une hauteur sous plafond inégalée (135 cm).

Au plafond de la tente intérieure, panneaux d'aération en moustiquaire.
Au plafond de la tente intérieure, panneaux d'aération en moustiquaire.

Au plafond de la tente intérieure, panneaux d'aération en moustiquaire. Ouvrables par zips.
Au plafond de la tente intérieure, panneaux d'aération en moustiquaire. Ouvrables par zips.

4 grandes poches de rangement sur chaque côté de la tente intérieure.
4 grandes poches de rangement sur chaque côté de la tente intérieure.

Ouverture des 2 portes de la tente intérieure en
Ouverture des 2 portes de la tente intérieure en "demi-lune". Les portes sont larges, ouvrables par des doubles curseurs.

Filet de stockage / séchage sous plafond.
Filet de stockage / séchage sous plafond.

Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux.
Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux.

Montage de la Helium Dome en Norvège.
Montage de la Helium Dome en Norvège.

2 fenêtres d'aération zipées sur le haut du double-toit, en concordance avec les moustiquaires de la tente intérieure.
2 fenêtres d'aération zipées sur le haut du double-toit, en concordance avec les moustiquaires de la tente intérieure.

Toile à pourrir d'une largeur efficace d'environ 25 cm.
Toile à pourrir d'une largeur efficace d'environ 25 cm.

Petite abside côté au vent. On pourra y stocker les chaussures par exemple.
Petite abside côté au vent. On pourra y stocker les chaussures par exemple.

L'abside principale est dotée de 2 portes latérales.
L'abside principale est dotée de 2 portes latérales.

L'abside principale est dotée de 2 portes latérales. Elle est un peu plus vaste que celle d'une VE25.
L'abside principale est dotée de 2 portes latérales. Elle est un peu plus vaste que celle d'une VE25.

L'abside principale est dotée de 2 portes latérales et d'une fenêtre (en pvc ?).
L'abside principale est dotée de 2 portes latérales et d'une fenêtre (en pvc ?).

L'abside principale est dotée de 2 portes latérales et d'une fenêtre (en pvc ?).
L'abside principale est dotée de 2 portes latérales et d'une fenêtre (en pvc ?).

Seulement 180 cm de longueur dans cet axe. Il faut donc dormir dans l'autre sens...
Seulement 180 cm de longueur dans cet axe. Il faut donc dormir dans l'autre sens...

Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux.
Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux.

Test en Norvège.
Test en Norvège.

Du fait de sa hauteur importante, la Helium présente un pan au vent assez peu aérodynamique...
Du fait de sa hauteur importante, la Helium présente un pan au vent assez peu aérodynamique...

Montage de la Helium dans la tempête.
Montage de la Helium dans la tempête.

Les arceaux rouge et noir structurent la tente intérieure, l'arceau jaune l'abside.
Les arceaux rouge et noir structurent la tente intérieure, l'arceau jaune l'abside.

Les embouts d'arceaux se désenmanchent pour pouvoir accéder à l'élastique. La section des arceaux est faible au regard des autres tentes testées.
Les embouts d'arceaux se désenmanchent pour pouvoir accéder à l'élastique. La section des arceaux est faible au regard des autres tentes testées.

Extrémités renforcées des fourreaux d'arceaux.
Extrémités renforcées des fourreaux d'arceaux.

Les extrémités libres des arceaux viennent s'encastrer dans des réceptacles en plastique.
Les extrémités libres des arceaux viennent s'encastrer dans des réceptacles en plastique.

Code couleur sur l'entrée des fourreaux d'arceaux.
Code couleur sur l'entrée des fourreaux d'arceaux.

Zip de porte de tente intérieure avec double curseurs phosphorescents.
Zip de porte de tente intérieure avec double curseurs phosphorescents.

Zips de porte de tente intérieure (ici vue de l'intérieur) avec double curseurs phosphorescents.
Zips de porte de tente intérieure (ici vue de l'intérieur) avec double curseurs phosphorescents.

Les vastes portes en nylon sont doublées de portes en moustiquaire.
Les vastes portes en nylon sont doublées de portes en moustiquaire.

Seulement 180 cm de longueur dans cet axe. Il faut donc dormir dans l'autre sens...
Seulement 180 cm de longueur dans cet axe. Il faut donc dormir dans l'autre sens...

Point d'usure précoce constaté au croisement de 2 fourreaux d'arceaux.
Point d'usure précoce constaté au croisement de 2 fourreaux d'arceaux.

Bord du tapis de sol de la tente intérieure : toutes les coutures sont encollées par des bandes thermosoudées.
Bord du tapis de sol de la tente intérieure : toutes les coutures sont encollées par des bandes thermosoudées.

Le double-toit se raccorde à la tente intérieure par un clips cousu sur chaque angle de la tente.
Le double-toit se raccorde à la tente intérieure par un clips cousu sur chaque angle de la tente.

Le double-toit se raccorde à la tente intérieure par un clips cousu sur chaque angle de la tente. Côté mâle du clips, la sangle est cousue sur un renfort du double-toit.
Le double-toit se raccorde à la tente intérieure par un clips cousu sur chaque angle de la tente. Côté mâle du clips, la sangle est cousue sur un renfort du double-toit.

Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux.
Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux.

Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux. Détail d'un des points de fixation de ces brins.
Les 4 haubans qui maintiennent la structure principale se déploient en 3 brins terminaux. Détail d'un des points de fixation de ces brins.

3 brins dont les longueurs s'auto-ajustent en fonction de la direction de la tension par un système de renvois dans un oeillet métallique.
3 brins dont les longueurs s'auto-ajustent en fonction de la direction de la tension par un système de renvois dans un oeillet métallique.

La cordelette des haubans est fine et les taquets-coinceurs qui permettent la mise en tension des haubans sont petits.
La cordelette des haubans est fine et les taquets-coinceurs qui permettent la mise en tension des haubans sont petits.

Test en Islande
Test en Islande

Il n'est pas très évident d'ajuster parfaitement la position et la tension du double-toit par rapport à la tente intérieure.  Il a tendance à être un peu lâche et à faseyer.
Il n'est pas très évident d'ajuster parfaitement la position et la tension du double-toit par rapport à la tente intérieure. Il a tendance à être un peu lâche et à faseyer.

Test en Islande
Test en Islande

Tente intérieure
Tente intérieure

Les réceptacles d'arceaux se retrouvent assez écartés des angles du tapis de sol de la tente intérieure.
Les réceptacles d'arceaux se retrouvent assez écartés des angles du tapis de sol de la tente intérieure.

Les angles du tapis de sol de la tente intérieure se retrouvent bizarrement surélevés, ne touchant pas vraiment le sol.
Les angles du tapis de sol de la tente intérieure se retrouvent bizarrement surélevés, ne touchant pas vraiment le sol.

Test en Islande
Test en Islande

Test en Islande
Test en Islande

Test en Islande
Test en Islande

Test en Islande
Test en Islande

La toile à pourrir, constituée de panneaux disjoints, est assez large. Mais entre chaque panneau, il y a un espace ouvert. Par fort vent, il faudra veiller à disposer suffisamment de neige sur la toile à pourrir pour boucher ces espaces, sans quoi la neige y pénètrera sans problème.
La toile à pourrir, constituée de panneaux disjoints, est assez large. Mais entre chaque panneau, il y a un espace ouvert. Par fort vent, il faudra veiller à disposer suffisamment de neige sur la toile à pourrir pour boucher ces espaces, sans quoi la neige y pénètrera sans problème.

La toile à pourrir, constituée de panneaux disjoints, est assez large. Mais entre chaque panneau, il y a un espace ouvert. Par fort vent, il faudra veiller à disposer suffisamment de neige sur la toile à pourrir pour boucher ces espaces, sans quoi la neige y pénètrera sans problème.
La toile à pourrir, constituée de panneaux disjoints, est assez large. Mais entre chaque panneau, il y a un espace ouvert. Par fort vent, il faudra veiller à disposer suffisamment de neige sur la toile à pourrir pour boucher ces espaces, sans quoi la neige y pénètrera sans problème.

La petite dimension du tapis de sol (celle dans l'axe des 2 absides) est malheureusement un peu courte pour que l'on puisse, en hiver, avec les gros sacs de couchage, s'étendre sans que les pieds et la tête viennent un peu trop franchement s'appuyer sur les parois de la tente intérieure.
La petite dimension du tapis de sol (celle dans l'axe des 2 absides) est malheureusement un peu courte pour que l'on puisse, en hiver, avec les gros sacs de couchage, s'étendre sans que les pieds et la tête viennent un peu trop franchement s'appuyer sur les parois de la tente intérieure.

Si l'on installe les sacs de couchage dans l'autre sens, il y a alors un peu plus de longueur tant qu'on reste vers le centre de la tente, mais pas si on est un peu déporté vers les portes.
Si l'on installe les sacs de couchage dans l'autre sens, il y a alors un peu plus de longueur tant qu'on reste vers le centre de la tente, mais pas si on est un peu déporté vers les portes.

Test en Islande
Test en Islande

Test en Islande
Test en Islande

Test en Norvège
Test en Norvège

Commentaires
(partager)
posté le 22 oct. 2014
Geoffroy De Schutter
Merci pour le boulot et le test ! Très intéressant pour qqu'un comme moi qui s'intéressait à cette option là et qui a une expérience de la rando hivernale (Spitsberg, norvège, sarek, alpes) de qques décennies. A vous lire, je voudrais rajouter qques éléments d'information / commentaire.
- le croisement supplémentaire des arceau n'est certainement pas propre à Bergans, il est présent depuis sans doute une 30aine d'année dans la hyperspace de Terra Nova, mais aussi chez Salewa (xpd base), Lowland, wechsel (Summit, ...), etc. En bref toutes les marques techniques pointues. L'exception, c'est surtout la VE-25 de TNF qui s'obstine à garder sa forme initiale qui lui conserve son look et son charme, mais plus grand chose d'autre ;).
- les problèmes de longueur que vous pointez sont fortement liés à la forme non carrée au sol, ici octogonale, qui est encore pire chez TNF ve-25 (hexagonale). Des marques comme Terre Nova, Wechsel ou Salewa ont avec la même structure d'arceau des surface au sol rectanglaire qui permet une meilleure utilisation pour 3, voire 4 personnes et une meilleure habitabilité avec des parois verticales sur toute la longueur, comparable en cela aux tunnel. Bizare que Bergans si situe entre les 2 options en n'allant pas jusqu'au bout (sans doute pour gagner un peu de poids.
- un point, selon moi rédibitoire pour toute utilisation vraiment hivernale, et que vous ne pointez pas est qu'il semble, sur base des photos, que les ouvertures en filet au sommet de la tente intérieure ne soient pas refermable, ne permettant pas une tente intérieure totalement fermée. Cela est pour moi éliminatoire pour une tente hivernale. Il est indspensable de pouvoir créer une couche d'air stabilisée entre les deux toiles. surtout en-dessous de -20, - 25, surtout avec fort vent c'est vraiment requis. A noter que ce point était absent d'autres test par exemple pour la husky cotée ds un précédant test qu'il ne faut, vraiment, pas utiliser en hiver.

Je ne résiste pas à l'envie de citer mes préférence. Je dispose d'une dizaine de tente hivernales (comme accompagnateur en montagne j'emmène du monde ds le Sarek en hiver, entre autre), ma meilleure tente est très clairement une Wechsel Summit Unlimited, qui, malheureusement, n'est plus fabriquée par la marque allemande, trop peu connue en France malgré la grande variété, qualité et orginalité de ses produits. Mais la Terranova Hyperspace, par exemple, est une référence sur tous les sommets depuis peut-être 30 ans (et que dire de la quasar et de la super quasar ?). Les français ne semble connaitre que les modèles ultra léger récents de Terra Nova, fabriqués au Vietnam, mais pas les modèles historiques de montagne toujours fabriqués en Angleterre et pourtant ce sont des références au moins aussi grandes, sinon beaucoup plus, que les Hilleberg (fabriquée en partie en asie et en partie en Estonie) qui markettent très bien leurs produits et leur image, ont une qualité indiscutable, mais comme tunnel ont des avantages et des défauts aussi indiscutables. Pareil pour la petite marque Hollandaise Lowland qui subsiste toujours, semble-t-il, avec des produits chers mais aussi vraiment inusables. Suggestions pour des tests plus recherchés sur les "petites" marques techniques.

Très belle journée à vous,
Geoffroy
www.oukiok.be
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 23 oct. 2014
Michael Charavin
Merci Geoffroy pour vos commentaires pertinents.
- Les tentes que vous citez dans votre premier paragraphe ont des structures effectivement très voisines ; il faudrait pouvoir les comparer pour voir si un modèle sort du lot...
- problèmes de longueur : possesseur d'une VE25 ancien modèle (début des année 2000) que j'ai beaucoup utilisé, je ne me souviens pas avoir remarqué que le problème ait été aussi flagrant que sur la Helium Dome.
- Je confirme que les aérations en filet au toit de la tente intérieure ne sont pas doublées par du nylon plein : rien ne retient l'humidité, mais aussi l'air chaud, qui peuvent donc transiter vers le volume compris entre tente intérieure et double-toit. Quelles conséquences réelles sur les températures intra tente intérieure : il faudrait pour cela comparer la Helium Dome avec un autre modèle analogue de même taille, par mêmes conditions, et faire des prises précises de températures. Sur neige, grâce aux toiles à pourrir, il est assez simple de limiter les entrées d'air sous le double-toit. Mais cela n'empêche effectivement pas les échanges entre les différents volumes intérieurs...

Je vais tenter de contacter Lowland, Terra Nova et Salewa pour savoir s'il y a moyen de rajouter un modèle ou deux à notre test car c'est effectivement intéressant d'intégrer des produits moins connus s'ils s'avèrent très techniques. Mais il est certain que notre test ne pourra avoir la prétention d'être exhaustif. Merci à vous pour ces suggestions.
Michael
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 23 oct. 2014
Geoffroy De Schutter
Merci du retour
Qques précisons

- la VE-25, elle est plus longue, donc bcp moins de problème ds l'axe qu'avec les 180 cm de la Bergans, d'évidence trop petit (en hivers il faut au moins 220), mais l'habitabilité reste toujours moindre avec un hexagone de côté 150 (TNF) quavec 'un rectangle de 250x212 (Wechsel Summit à poids équivalent)
- pour les mesures de l'effet des moustiquaires en haut de tente intérieure, il suffit de le vivre dans celles qui ont ce type de moustiquaires refermables (Salewa, Wechsel, TNF, ...) et de les ouvrir ou les fermer (plus ou moins) pour sentir et connaitre cette différence. Mais il vaut mieux être à moins 25 pour le test, c'est bcp plus parlant ;). Par ailleurs, même sans toile pourrir lorsque l'on recouvre les bords de le tente de neige on bouche les entrées à l'air (même si cela n'ancre pas la tente), mais le fait du vent extérieur secoue tjs la tente ce qui induit des échanges et l'air chaud monte ce qui refroidi ces échanges.
- Pour les test, Salewa a arrêté la XPD base et je ne suis pas trop convaincu par les alternative actuelles, Wechsel fait aujourd'hui la Conqueror http://www.wechsel-tents.de/en/products/dome-tents/conqueror/ à voir de près, Terra Nova reste une référennce (la hyperspace pour l'équivalent ou les incontournables quasar et super quasar plus petites) et la Exped pegasus est ds la même catégorie aussi.

Merci de l'échange,
Je reste dispo par MP si utile aussi.

Geoffroy
Geoffroy@geoffroy.name
www.vialpe.be (CA #31)
www.oukiok.jimdo.com
(site en construction encoe pour une ou deux semaines)
Invité (utilisateur non inscrit)
(partager)