Gants chauffants Volt Alpine 7v

par Julien dans Gants 09 mars 2014 mis à jour 27 janv. 2015 3421 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Test comparatif de gants de montagne chauds

Tableau comparatif des gants, moufles et gants chauffantsModèle testé dans notre comparatif de gants de montagne chauds.

Voir le tableau comparatif de tous les modèles testés (ci-contre).
Vous y trouverez le détail des caractéristiques de chaque modèle.

 

Tableau complémentaire des gants chauffantsVoir aussi le tableau et les photos complémentaires pour les gants chauffants (ci-contre).

 

Gants chauffants Volt Alpine 7v Nylon Heated Gloves

Gants chauffants Volt Alpine 7v Nylon Heated Gloves Après les Titan Leather Heated Gloves, nous avons testé en 2014 le nouveau modèle Alpine 7v Nylon Heated Gloves de Volt. Ce test permet également de tester la nouvelle gamme de batteries de la marque américaine, dont la tension est de 7,4V et la capacité portée à 2900 mAh (2200 mAh sur les modèles 2013).

Comme le Titan, l’Alpine 7v est un modèle haut de gamme dont la finition est très bonne, mais c’est un modèle plus léger, et plus souple, avec moins de cuir et de renforts. Le nylon remplace le cuir du Titan, seule la paume est munie d’un grip en cuir léger, et les bouts des doigts sont renforcés de cuir nubuck.

Le système Volt dispose de quatre modes de chauffage, un témoin de charge fort pratique (il faut débrancher la batterie pour l’actionner). Le gant est intégralement chauffé : dos de la main, les deux côtés des cinq doigts, et la paume.
Parmi les gants chauffants testés, les gants Volt sont ceux qui offrent le plus d’autonomie (entre 3h20 et 14h30 mesurés selon le mode. La batterie est par conséquent assez imposante et se ressent un peu au niveau du dos de la main (surtout avec une montre), mais pas plus que le modèle 2013 alors que la capacité a encore été augmentée. Notez que le système est resté parfaitement performant lors de notre test d’autonomie dans le congélateur.

Autre amélioration : le connecteur rond qui avait tendance à tourner a été remplacé par un connecteur plat « PosiLock » pour éviter toute déconnection intempestive (que nous avions expérimentée en vol de parapente).
Par ailleurs, si le modèle de batterie 2013 avait tendance à être actionné intempestivement par simple pression du bouton, ce défaut a été presque trop bien corrigé sur le modèle 2014. En effet, le changement de mode est plus difficile à réaliser avec l'autre main gantée, surtout en action avec les mains peu disponibles (parapente, snowkite...). Rien d'impossible, mais il faudra un peu d'habitude et un minimum d'attention. De même, il est un peu dommage d'avoir remplacé les diodes rouges par des diodes bleues beaucoup moins visibles dans un environnement très clair (neige, ciel).
Voir notre tableau pour plus de détails sur le système chauffant.

L’étanchéité du gant est plutôt bonne, grâce à la membrane imperméable Hipora, ce que nous avons pu vérifier par notre test d’étanchéité (immersion du gant dans l’eau), et également lors de la construction d’un igloo.
Le zip extérieur du compartiment batterie est également bien étanchéifié, et même si il a pu laisser passer de l’eau liquide lors de notre test d’immersion, il est suffisamment bien isolé pour une utilisation en neige sans crainte.

En revanche, contrairement aux gants Titan, le gant ne dispose pas d’une véritable manchette stop-neige. Le gant est fermé au niveau du poignet par une bande en nylon stretch munie d’un cordon élastique. Cela permet d’éviter l’entrée d’air froid et de la neige dans une certaine mesure, mais si vous plongez la main dans la neige poudreuse, celle-ci aura tout de même tendance à s’accumuler à la base du gant, et sera difficile à retirer sans faire entrer d’humidité.
Au final, malgré une protection en neige plutôt moindre que les gants tout cuir comme le Titan, les gants Alpine 7v ont tout de même bien protégé mes mains lors d’une construction d’igloo qui les a mis à rude épreuve (voir les photos ci-dessous). Après sept heures passées à manipuler les blocs de neige, leur bonne autonomie a permis de sauver mes doigts de l’onglée (alors que je suis très sensible des extrémités), même si les gants ont fini un peu humides puis glacés après utilisation.

Attention, lorsqu’il est allumé, ce gant perturbe les appareils de recherche de victime d’avalanche (DVA). Même si notre test effectué (voir notre article pour plus de précisions) est rassurant à ce sujet, on vous conseille fortement de faire l’essai chez vous avec votre matériel (et dans le doute, d’éteindre votre gant en mode recherche de victime).

Notez que ce gant n’est pas livré avec un leash, mais vous pourrez en ajouter un aisément avec la boucle prévue à cet effet.
Les gants Volt sont pour l’heure distribués par correspondance depuis les Etats-Unis, ce qui permet de les acheter un peu moins chers en dollars.

Pour des gants enore plus adaptés à une utilisation en neige (mais un peu plus lourds et moins souples), voir également le test des gants chauffants Volt Titan.


Ce qu’on aime :

  • Chaleur et autonomie du système chauffant
  • Le témoin de charge (batterie débranchée)
  • Prix raisonnable pour cette qualité de gant

Ce qu’on aime moins :

  • La batterie est encombrante et gêne un peu, notamment avec une montre au poignet.
  • Le nouveau système permet d’éviter les allumages intempestifs qui étaient un défaut important des batteries 2013, mais au contraire dans certaines situations actives avec les mains peu libres (notamment en vol de parapente ou en snowkite), l’allumage ou le changement de mode n’est pas très facile (petit bouton sur la batterie qui peut bouger un peu dans son compartiment), et les diodes bleues indiquant le mode actuel ou si on est autorisé à changer de mode ne sont pas très visibles par environnement très clair et avec des lunettes de soleil. Il faudra exercer une pression forte de deux secondes pour la mise ON ou pour pouvoir changer de mode (les diodes s’allument alors plus vivement), puis une pression courte supplémentaire pour chaque mode jusqu'à OFF. Passer à un mode supérieur est donc fastidieux (d’abord la mise OFF un peu complexe, puis remise ON et changement de mode) et réclame un minimum d'habitude et d'attention.


Utilisations idéales : ski de randonnée, parapente hivernal, snowkite
Utilisations moins adaptées : alpinisme, cascade de glace, kayak hivernal (le zip externe du compartiment batterie, bien que correctement étanchéifié, est exposé à l’eau qui peut finir par entrer)
Poids constaté (paire) : 448 g (221 g sans les batteries)
Prix approximatif : 200 $ (+ 40$ port + éventuels frais de douane), soit environ 180 €


Le zip étanchéifié du compartiment batterie
Le zip étanchéifié du compartiment batterie

Témoin du mode de chauffage sur la batterie
Témoin du mode de chauffage sur la batterie

Le grip de la paume
Le grip de la paume

Le grip de la paume
Le grip de la paume

La batterie Volt 2014 (7,4V et 2900mAh)
La batterie Volt 2014 (7,4V et 2900mAh)

La batterie Volt 2014 (7,4V et 2900mAh)
La batterie Volt 2014 (7,4V et 2900mAh)

La batterie Volt 2014 (7,4V et 2900mAh)
La batterie Volt 2014 (7,4V et 2900mAh)

Le cordon stop-vent / stop-neige
Le cordon stop-vent / stop-neige

Doublure interne
Doublure interne

Comparaison du gant Alpine 7v (en bas) et du Titan (en haut)
Comparaison du gant Alpine 7v (en bas) et du Titan (en haut)
Comparaison du gant Alpine 7v (en bas) et du Titan (en haut)
(voir la fiche des gants Volt Titan)

Comparaison des batteries Volt 2014 (à gauche) et 2013 (à droite)
Comparaison des batteries Volt 2014 (à gauche) et 2013 (à droite)

Utilisation en cascade de glace
Utilisation en cascade de glace

Utilisation en snowkite
Utilisation en snowkite

Les gants Volt Alpine 7v dans l'igloo
Les gants Volt Alpine 7v dans l'igloo
(notez également l'excellent matelas Exped DownMat UL 7)

Un week-end de test matériel pour Carnets d'Aventures : construction d'igloos
Un week-end de test matériel pour Carnets d'Aventures : construction d'igloos

Commentaires
(partager)