Extraterrestre CA41 : La fin de l’héritage, un progrès social majeur ?

par L'extraterrestre dans Extraterrestre 05 mars mis à jour 14 mars 282 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

La fin de l’héritage : un progrès social majeur ?

Chronique publiée dans Carnets d'Aventures n°41.
Voir les autres points de vue de l'extraterrestre.

Parfois, changer le monde peut tenir à de petites modifications de la société, sur des éléments qui ne sembleraient pas avoir un impact si important… Je viens d’une planète lointaine, mais notre population est assez similaire à la vôtre. Lorsque je suis venu faire un tour dans votre monde j’ai été surpris de voir que vous transmettiez les possessions de génération en génération. J’avais lu que, sur ma planète lorsque cela se pratiquait encore à une époque sombre et reculée, il y avait toutes sortes de problèmes induits. Mais l’observer vraiment, dans votre réalité, a donné du sens à ce que j’avais appris…
En effet, voir des frères et sœurs se déchirer (violemment et durablement) au moment d’un héritage – parce que chacun se sent lésé – est assez triste et pourtant très fréquent. Dans notre monde, les biens du défunt sont légués à la collectivité ; la richesse est ainsi redistribuée à l’ensemble des habitants. Notre société est une société du partage. Elle souhaite éviter les concentrations de richesses dans des dynasties familiales : pour quelle raison un enfant recevrait énormément parce que sa famille est riche, alors qu’un autre n’aurait rien car né dans une famille pauvre(1) ? La richesse transmise favorise l’un et défavorise l’autre.
Mais – rétorquent certains – les parents travaillent aussi dans le but de transmettre à leurs enfants, pour les aider. Cela est louable en effet et a du sens du point de vue des parents, surtout dans une société basée sur l’individualisme. Mais dans une société du partage, on craint moins pour ses enfants, on n’a moins besoin d’accumuler pour tenter de les mettre à l’abri. C’est le rôle de la société dans son ensemble. Et puis, votre espérance de vie étant de 82 ans(2) environ, et les enfants étant conçus autour de 30 ans(3), l’héritage arrive donc lorsque les chérubins ont… 52 ans ! Âge où, en général, ils se sont déjà mis à l’abri de l’adversité tout seuls comme des grands.
Sur notre planète, la transformation de l’héritage a eu des répercussions importantes ! Après les premières violentes oppositions, on s’est assez vite rendu compte que le système était globalement bénéfique. Les citoyens sont progressivement sortis d’une culture de l’accumulation de biens vers une culture de l’échange. Et, puisqu’à l’instar des humains, nous sommes une espèce sociale qui se nourrit de la relation aux autres, diminuer l’importance des objets recentre finalement vers des choses plus fondamentales, plus proches de ce que nous sommes vraiment.
Votre société souffre d’une répartition des richesses de plus en plus inégalitaire(4), qui génère tensions et injustices. La reprise de confiance dans la collectivité (l’État, les régions, les communes… nous tous en fait !), qui doit répartir les richesses avec justice et bienveillance, doit accompagner cette transition. Malheureusement il semblerait que la plupart d’entre vous a l’impression de se faire dépouiller par l’État, ou voit en cela une dérive vers le communisme et son effrayante mise en pratique stalinienne… Mais entre l’individualisme capitaliste et le communisme dur, il y a une infinité de nuances. Reprendre confiance en notre nature sociale et s’éloigner de l’individualisme et de l’égoïsme profite à tous et en premier lieu à soi… Car on vit alors dans un monde meilleur, apaisé, débarrassé de nombreux facteurs de stress.
Voilà. Ce n’est que notre humble expérience à quelques dizaines d’années-lumière de chez vous… Peut-être que c’est vous qui aurez finalement raison, que notre monde va s’effondrer dans la béatitude :-) alors que vous, entrainés à la lutte pour avoir, au culte de l’objet personnel souverain (c’est à moi), à la possession terrienne (c’est à moi !), à la compétition (à l’école, au travail, en sport)… allez finalement tirer votre espèce vers le haut ? Mais quel haut ? Il semble en effet dommage de vivre dans un monde qui génère naturellement l’opposition et, à l’extrême, l’affrontement (nécessitant résidences sécurisées pour les plus riches, vidéo surveillance omniprésente, prison dorée mais prison quand même…) alors qu’il y a largement de quoi partager et vivre en harmonie, tous ensemble.
Et puis à quoi cela sert-il d’avoir toujours plus si c’est associé à la crainte permanente de ne plus avoir ?…

L'Extraterrestre

Notes
1. « Bah ouais / Tu l’as bien mérité / T’avais qu’à tomber / Du bon côté de la mappemonde »
Chanson Bien mérité de Clarika
2. Données de l’Ined : 82 ans en 2012 (moyenne des sexes)
3. Données de l’Insee : 30 ans pour la France en 2012
4. Selon la banque suisse Julius Bär, 1% des Français les plus riches possèdent 24% des richesses du pays, les 10% les plus riches possèdent 50% des richesses nationales. L’Europe est toujours plus riche malgré la « crise » ; les Européens dans leur ensemble possèdent 56.000 milliards d’euros en 2013 alors qu’ils n’en possédaient « que » 54.500 milliards en 2007 avant la « crise ». En 2007 le patrimoine (ensemble des possessions) des 10% des Français les plus riches est 2100 fois supérieur (?!?!) à celui des 10% des Français les plus pauvres… (755.000 € contre 354 €) (source Insee).

Commentaires
(partager)